Sans rivaux chez les amateurs

« Sans rivaux chez les amateurs », titrait un journal belge en mai 1951, suivi de « Marcel Limage vat-il passer chez les « pros » où de nombreux adversaires l’attendent ? ».

Publicités